Aller au contenu principal

Projets de recherche


2023-2026 : POPSU Grand Paris : explorer les conditions d'une transition écologique métropolitaine

Les métropoles seraient par essence dans l’incapacité de répondre aux exigences de la transition écologique et ainsi systématiquement disqualifiées. Le pari que fait la plateforme grand-parisienne de POPSU est de poser directement cette question problématique des liens entre transition écologique et trajectoires métropolitaines. Le POPSU Grand Paris propose donc d’explorer les conditions de réalisation d’une transition écologique métropolitaine.

Voir le projet

2024-2025 : RECREALOG-IDF - Contrat ANR

Le lien emploi-logement dans la logistique en Ile-de-France, une recherche-création participative

Avec les transformations de l’emploi salarié et des systèmes productifs en Europe de l’Ouest depuis les années 1980, de nouveaux risques et vulnérabilités ont émergé au croisement du logement et de l’emploi. Thématisés dans les années 2010 par les acteurs économiques et sociaux français, ils ont donné lieu à une nouvelle génération d’interventions sur le logement, fondées sur une base sectorielle ou territoriale. Le présente recherche-action propose de contribuer au développement de ce type d’interventions, en appréhendant le lien emploi-logement à partir du cas des ouvrières et ouvriers de la logistique en Ile-de-France et en développant une méthodologie participative originale, fondée sur la création photographique.

Voir le projet

2023-2025 : EVER-CAN - Caractérisation des Espaces VERts urbains et risque de CANcer dans la cohorte E3N (1990-2014) - Contrat ANSES

Le projet EVER-CAN, pour Caractérisation des Espaces VERts urbains et risque de CANcer dans la cohorte E3N (1990-2014), est financé par l’ANSES pour 3 ans. L’objectif principal du projet est d’étudier les associations entre la proximité à des espaces verts et le risque de développer un cancer en milieu urbain dans la cohorte française E3N. Cette étude permettra de valoriser les données de santé acquises depuis plus de 30 ans au sein de la cohorte E3N de l’Inserm, en les combinant avec des données environnementales inédites. Il s’agit en effet de développer des méthodes automatiques, possiblement interactives, basées sur les réseaux profonds (Deep Neural Networks – méthodes d’IA) permettant d’identifier les espaces verts pour l’ensemble du territoire national, et ce avec un perspective spatio-temporelle incluant les modes d’occupation des sols depuis 1990.

Voir le projet

2023-2025 : La fabrique urbaine de l’indésirabilité : échelles, normes, espaces - Contrat National Défenseur des droits

Groupe JEDI (Justice, Espace, Discriminations, Inégalités) du Labex Futurs Urbains

Le Groupe Transversal réunit des chercheurs appartenant aux différents laboratoires du périmètre du Labex et souhaitant approfondir la réflexion autour des catégories et cadres conceptuels mobilisés autour des inégalités, vulnérabilités, formes de discrimination, domination, stigmatisation ou d'injustice rencontrées par différentes catégories de population urbaine.

À partir des thématiques générales explorées lors des premières années de fonctionnement du Groupe Transversal, les activités ont tendu à se focaliser sur un certain nombre d'axes privilégiés qui éclairent les questions urbaines "d'en bas".

voir le site du projet

2022-2025 : COBRA - Contrat Union Sociale pour l'Habitat, EPFIF, Chaire AGP, Espacité, Coopérative foncière francilienne

Les six équipes de recherche, les commanditaires et les partenaires du programme de recherche intitulé Les défis économiques d’un foncier et d’un logement abordables (2022-2025) se sont réunis le 11 octobre à la Grande Arche de La Défense (92) pour lancer les travaux. Objectif : être force de propositions pour accélérer la production de logements financièrement accessibles.

voir le projet

2022-2025 : FILOPLA La fiscalité locale sur le foncier : quels effets sur la production de logements abordables ? - Contrat Union Sociale pour l'Habitat

Le projet Filopla vise à spécifier le rôle de la fiscalité locale sur le foncier dans la production de logements abordables selon les contextes territoriaux. Il se décline selon trois axes de recherche : le premier vise à interroger le contenu de la notion de logement abordable et à préciser dans quelle mesure la fiscalité est intégrée ou non par les acteurs dans cette conception ; le second concerne le poids de la fiscalité locale pour les ménages et les principaux acteurs de la chaine de la production du logement abordable ; le troisième cherche à évaluer dans quelle mesure la fiscalité locale est prise en compte dans les choix des collectivités locales et des acteurs en matière de production de logement abordable.

voir le projet

2022-2025 : FreshWay - Contrat national ADEME

Analyse et modélisation des trajectoires d’adaptation au changement climatique – Cas du rafraîchissement urbain.

En étudiant les planifications et les mises en œuvre de solutions de rafraîchissement sur 8 collectivités de tailles et de climats différents, le projet FreshWay s’intéresse à l’adaptation des territoires urbains face aux impacts en termes de chaleur et de canicule dû au changement climatique.

voir le projet

2021-2025 : Hospitalité urbaine, mobilisations et santé psychique des personnes exilées très précaires à Paris - Contrat Médecins du Monde

Recherche-action menée avec la Permanence Psy pour les personnes exilées de Médecins du Monde à Paris – convention partenariale avec le Lab'Urba

Voir le projet

2020-2025 : Mémoires du Grand Paris Express - Société des Grands Projets

Le projet consiste en une campagne d’archives orales destinée à constituer un fonds documentaire alimentant les traces historiques laissées par la genèse et les premières années de réalisation du projet de Grand Paris Express. À partir d’une problématique élaborée au lancement du projet, il vise l’enregistrement de 50 témoignages vidéos, selon les normes pratiquées habituellement en histoire (entretien préparatoire puis entretien filmé, cadrage juridique solide, accompagnement par divers éléments documentaires et d’analyse…). Le fonds ainsi constitué sera versé aux Archives nationales.

Voir le projet

2020-2025 : GeRTrUD - Contrat ANR programme JCJC

Le projet Gestion et régulation transfrontalières de l’urbanisation diffuse (GeRTrUD) développe une approche comparative des enjeux et des processus de régulation de l’urbanisation diffuse dans les agglomérations transfrontalières de Bayonne, Genève, Lille, Luxembourg et Strasbourg. Projet financé par l’Agence nationale de la recherche.

voir le projet

2023-2024 : ADAPT4 - Contrat international University College London research grant

ADAPT4 – Adaptable Cities, Pandemic Mitigation and Crisis Preparedness – est un appel à projet pour lequel Federica Appendino a été retenue, sous le pilotage de Lauren Andres (The Bartlett School of Planning – UCL), en partenariat avec l’université Paris-Est (École d’urbanisme de Paris, Marcus Zepf), Tokyo City University (Aya Sakai).

À l’aune de la pandémie de Covid-19, le projet ADAPT4 porte sur le capacité d’adaptation et d’anticipation des villes pour réduire les impacts d’un tel aléa, tout en conservant le dynamisme des multiples flux qui les caractérisent. L’objectif est d’en déduire un certain nombre de « leçons », à différentes échelles, afin de promouvoir l’adaptabilité proactive. New York, Londres, Paris et Tokyo seront particulièrement étudiées.

ADAPT4 est un projet qui commence au 1er juin, pour une durée de 18 mois

voir le site du projet

2022-2024 : Indiquasols - Contrat INRAE

Caractériser, préserver, restaurer la qualité des sols : quels indicateurs ?

Cette étude a pour objectif de réaliser un état de l’art des connaissances scientifiques relatives aux indicateurs nécessaires pour mesurer la qualité des sols sur un territoire au regard de leurs usages afin d’envisager la mise en place d’une politique publique de préservation.

Voir le projet

2022-2024 : Encadrer les déplacements carbonés liés au travail : une politique publique à imaginer - Contrat Forum Vie mobiles

Avec 45% des distances parcourues, le travail demeure le premier motif de déplacement (déplacements domicile-travail et déplacements réalisés dans le cadre de l’activité professionnelle). Sans compter que les pratiques de mobilité liées au travail (véhicules de fonction, voyages en avion…) orientent fortement les choix industriels. En se posant la question du rationnement, cette recherche cherche à répondre à une question double : comment les entreprises pourraient-elles participer à la nécessaire réduction des émissions de gaz à effet de serre et comment les pouvoirs publics pourraient-ils les accompagner ?

Voir le projet

2021-2024 : Groupe de travail « Mobilités actives - Vélo et santé » du projet Du Monde d’Avant au Monde d’Après (MAMA) - Contrat européen CNRS - INSHS

Ce projet de recherche interroge la manière dont la crise Covid-19 a participé à la transformation de l’action publique et associative en matière de mobilités cyclables en Île-de- France. Il s’agit également d’étudier la place des questions de santé dans la mise en œuvre des politiques publiques en faveur du vélo en réponse au contexte de (post)pandémie. Enfin, nous analysons en quelle mesure les changements opérés en matière d’aménagements, de politiques publiques et d’actions de promotion du vélo vers le grand public se déclinent différemment selon les échelles et les territoires.

Voir le projet

2021-2024 : La ville de faible puissance : la question urbaine face à la désescalade énergétique - Contrat Labex Futurs urbains

Porté par le groupe transversal Ville et énergie du labex Futurs urbains, le projet vise à explorer la notion de désescalade énergétique avec une approche empirique fondée sur une étude en situation des processus à l’œuvre en matière énergétique. Il prend pour cas d’étude principal le campus de la Cité Descartes et adopte le parti pris de faire parler des enjeux de désescalade par les événements multiples organisés et ainsi de participer à l’évolution des pratiques quotidiennes et de la perception sociale de ces questions.

Voir le projet

2020-2024 : SOLARIS - Contrat ANR

Le projet Solaris porte sur la manière dont les politiques d'adaptation aux changements climatiques et plus précisément les politiques de gestion des risques d'inondation et de submersion marine identifient et prennent en compte les inégalités socio-spatiales. Cette problématique est étudiée à partir de 2 études de cas locales dans chacun des 4 pays analysés (France; Angleterre, la Belgique et la Finlande). les partenaires impliqués sont:

Finnish Environment Institute (SYKE)
Flood Hazard Research Centre – Middlesex University
LAB’URBA Research Center – University of Paris Est-Créteil
CITERES Research Center – University of Tours
CRESC Research Center – University of Antwerp
GeF Research Center – National Conservatory of Arts and Crafts

Voir le projet


2019-2024 : Financing Clean Air - Contrat européen JPI Urban Europe-NFSC

Sustainable Urbanisation in the Context of Economic Transformation and Climate Change: Sustainable and Liveable Cities and Urban Areas Europe-China. Poor urban air quality is a significant threat to human life. More sustainable transport and housing promises to enhance air quality but this requires investment. The uplift in land values achieved through planning consent, infrastructure provision and the effects of economic growth may be captured by the state using an array of LVC mechanisms. Focussing on housing and transportation improvements, we will explore how varying approaches to LVC can be attuned to varied economic, cultural and natural conditions in China and Europe to improve air quality and support sustainable development and urban renewal. The project consortium gathers teams from England (University of Liverpool), The Netherlands (Radboud University, Nijmegen), France (Lab’urba and Géographie-Cités), 2 partners in China (Tongji University and Xi’an Jiaotong Liverpool University) and 2 other partners in England (Royal Town Planning Institute And Wei Yang and Partners ). The project lasts from 2019 to 2022

en savoir plus

2018-2024 : Investissement public local et Systèmes Territoriaux- Contrat ANR

Développement durable, collectivités locales et soutenabilité financière. Avec la participation de Francesca ARTIOLI et Françoise NAVARRE

voir le site du projet

2022-2023 : Chicago River - Contrat international Face Fountation

La notion de paysage est-elle encore pertinente en milieu urbain, et surtout quand on évoque la ville par excellence : Chicago ? Architecte et chercheuse, Jennifer Buyck interroge, la manière de renouer le lien entre le vivant et l’urbain à l’ère de l’anthropocène. Arpentant les rivières appareil photo en main, elle a mené l’enquête sur la façon dont celles-ci ont joué un rôle si important dans la construction de la ville, et pourraient jouer un rôle tout aussi important dans la nécessaire tournant écologique à venir.

voir le projet

2022 : IACH - Intelligence Artificielle Centrée Humain

Le projet IACH – Intelligence artificielle centrée humain : applications pour les sciences humaines et sociales vise le développement de méthodes et d’outils permettant l’acculturation à l’IA et son appropriation critique par des publics non experts.

voir le projet

2022 (en cours) : CABaS - Care et cAdre de vie en BanlieuS

Le projet CABaS, recherche-action participative s’intéresse au cadre de vie (offre alimentaire, santé, espaces verts, logement, urbanisme favorable à la santé) et à l’attention portée aux territoires de banlieues et à leurs habitant.es au travers de la notion de care. Cette recherche a pour vocation d’être menée avec les habitant.es et acteur.trices élu.es et profesionnel.les des différentes communes. Il s’agira, dans la continuité de précédents travaux (programme La ville côté femmes – https://urbaines.hypotheses.org/) de développer une réflexion sur les méthodologies et positionnement necessaire à une telle recherche. Enfin, il s’agit d’interroger la réplicabilité et la transposabilité des méthodologies de recherche-action.

Voir le projet

2021-2023 : Métropolisation et recompositions du travail et de l'emploi en IDF - Contrat Insitut de recherches économiques et sociales

La métropolisation au prisme du travail et de l’emploi. Enquête sur les « travailleurs essentiels » en Ile-de-France

En réponse à une commande formulée par la Confédération générale du travail (CGT), l’enquête porte sur les « travailleurs essentiels », une catégorie considérée comme « nécessaire » à l’économie métropolitaine mais qui ne peut pas vivre dans le cœur de la métropole. La recherche s’attache à rendre compte de cette contradiction à partir d’une enquête quantitative et qualitative menée à partir de cinq secteurs d’emploi en Ile-de-France : le transport et la logistique ; la santé ; l’enseignement secondaire ; la grande distribution ; la production de la nature en ville.

voir le projet

2020-2023 : OAC - NS - Contrat I-Site Future

Le projet Organisations Alternatives de la Citoyenneté Nord-Sud, financé par l'I-Site FUTURE, vise à étudier la manière dont des citoyens sont amenés à expérimenter/à s'impliquer dans des formes d'actions innovantes en réponse à des problématiques environnementales et sociales.

voir le projet

2020-2023 : RESYSTER - Contrat I-Site Future

RESYSTER (Résilience des Systèmes et des Territoires) a été financé dans le cadre d'un appel à projet interne UrbaRiskLab - crise sanitaire. Il a donné lieu à la création d'un jeu sérieux visant à stimuler les échanges entre les acteurs d'un territoire ayant eu à gérer la crise COVID et à créer les conditions d'un débat avec les chercheurs afin de réaliser un retour d'expérience.

voir le projet

2018-2023 : DéPOS - Contrat ANR

DéPOs participe à l’augmentation des connaissance du gisement des déchets post-ouragans à travers la construction d’indicateurs de production des déchets (en terme de quantité et de qualité) en fonction notamment de l’occupation du sol et des caractéristiques de l’aléa. Ils seront construits à partir de retours d’expérience, d’analyses bibliographiques et de dires d’experts.

voir le projet

2020-2022 : L'histoire de la messagerie postale de la fin des années 1980 au XXIe siècle - Contrat Geopost et Comité pour l'histoire de la Poste

S’inscrivant dans la lignée d’un travail déjà engagé sur l’histoire du colis en France, le projet vise à retracer l’histoire récente de l’activité de messagerie, depuis les années 1980. Le secteur a connu de profonds changements, marqués par une évolution des échelles, en particulier une internationalisation des structures, un essor des logiques de la logistique, et une évolution des outils de gestion et dispositifs de traitement des colis.

Voir le projet

2020-2022 : ANIMORT - Comparaison des mises à mort animales

ANIMORT cherche à documenter et objectiver l’influence de la publicisation des débats sur les pratiques de mise à mort des animaux (MMA). Assiste-on à l’émergence d’une norme unifiée, hégémonique et globale en termes de MMA, qui s’imposerait à des situations locales hétérogènes ? Pour y répondre, le projet portera sur la comparaison de trois types de pratiques professionnelles exemplaires dans leur rapport à la MMA dans trois contextes différents : Khartoum, Paris, Pondichéry, où les normes liées à la MMA sont inégalement implantées et métissées. ANIMORT contribuera ainsi à la connaissance des mécanismes de diffusion de nouvelles normes sociales et de régulation du vivant dans un contexte de mondialisation.

voir le projet

2020-2022 : DISCOUVDYN - Dynamique de la gouvernance Disney à Marne-la-Vallée - Contrat I-Site Future

Le projet a travaillé à la compréhension et à la comparaison entre les coalitions de croissances qui se nouent autour des parcs d’attraction de Disney et leurs aménagements à Anaheim en Californie et Marne-la-Vallée en France.

voir le projet

2020-2022 : Programme E-city - Contrat PIA

Centré sur la constitution d’une cohorte étudiante et d’une cohorte en population générale, le programme de recherche-action E-city vise à mieux comprendre l’impact de l’environnement et des pratiques individuelles ou collectives sur les trajectoires de santé, à accompagner l’action publique et à rendre chacun acteur de sa propre santé.

voir le projet

2019-2022 : Wisdhom - Contrat ANR

Wealth Inequalities and the Dynamics of Housing Market / Inégalités patrimoniales et dynamiques du marché du logement

Comment la réforme de l’Etat providence (capitalisation et actifs des ménages), la volatilité du marché, l’inflation, influent sur la géographie des inégalités sur les marchés immobiliers? Depuis les années 1990, les prix ont augmenté plus vite que les revenus, devenant un facteur de polarisation et de vulnérabilité. Dans le cadre du projet Wisdhom, on analyse le lien entre inégalité socio-spatiale et capitalisation, instabilité et vulnérabilité des marchés.

Voir le projet

2019-2022 : CRUD Climate-Resilient Urban Design - Contrat I-Site Future

Les effets du changement climatique sont déjà visibles aujourd'hui, avec des épisodes de chaleur et de précipitations extrêmes de plus en plus fréquents et intenses dans le monde entier. Le climat urbain doit devenir une considération clé dans la planification et la conception des villes contemporaines. Le but de ce projet Climate Resilient Urban Design qui s’articule autour de la mise en place d’un workshop international, d’un colloque de lancement, de construction d’objet urbain avec validation dans la chambre climatique Sensecity, est notamment d'explorer des stratégies de conception intégrées.

voir le projet

2019-2022 : LOTUS Locally Organized Transition of Urban Sustainables Spaces - Contrat ERASMUS +

The challenges of a changing climate increase the need to support municipalities, citizens and companies in the process towards a zero-carbon future. The transition to a carbon neutral city or municipality cannot be achieved by local decision makers alone but must include a multitude of actors.

voir le projet

2019-2022 : JUSTANIMA - Contrat I-Site Future

JUSTANIMA cherche à mettre en relation les théories philosophiques concernant les animaux comme des sujets de justice, les débats causés par les mobilisations animalistes prétendant définir ce qui est bien ou mal pour les animaux, et les pratiques sociales et spatiales vis à vis des animaux. Il propose d’analyser les reconfigurations de ce tryptique, à travers un cycle de journées d’études interdisciplinaires et internationales, appuyé sur le groupe transversal JEDI du Labex Futurs Urbains, des enquêtes de terrains sur les « bonnes pratiques » pour les humains et les animaux, notamment dans les espaces urbains. L’un et l’autre permettront de construire un réseau de recherche interdisciplinaire d’études animales, peu structuré en France.

voir le projet

2016-2020 : WORKLOG - Contrat ANR programme JCJC

Les mondes ouvriers de la logistique, une ethnographie visuelle et croisée dans les coulisses des villes-mondes

La logistique, dédiée à l’organisation du transport et de la manutention des biens manufacturés depuis les lieux d’extraction jusqu’aux lieux de consommation, destruction ou recyclage, occupe une position d'interface entre industrie et service, représente une fonction essentielle à l'approvisionnement des villes, et regroupe aujourd'hui 13 % des ouvriers français et 17% des ouvriers allemands. Partant des formes de travail que partagent les ouvriers et ouvrières de ce secteur, WORKLOG analyse leurs pratiques résidentielles, d'approvisionnements et de loisirs.

voir le projet

2016-2018 : ORME - Contrat national PEPS CNRS

L'ORME (Observatoire de Recherche sur les Méga-Evènements) a été créé par 4 enseignants chercheurs de l'Université Gustave Eiffel (Cécile Collinet, Marie Delaplace, Yannick L'Horty et Pierre-Olaf Schut) avec le soutien du LaBeX Futurs Urbains et l'I-SITE FUTURE.

C'est une plateforme multi-laboratoires et interdisciplinaire regroupant des chercheurs qui travaillent sur Paris 2024 et dont l’objectif est de stimuler, supporter, développer et promouvoir la recherche sur les méga-évènements et leur évaluation.

voir le projet